L’œil du supporter : Reims-Red Star, trois points d’empochés

Lundi 22 août 2016, 4e journée de la Domino’s Ligue 2.

Stade de Reims (12e à 5 points)  –  Red Star (18e à 2 points)

A289

Il est de retour ! L’œil du supporter, billet de Marie-Agnès qui suit le match en tribune Jonquet, reprend ses droits. Pour ce premier numéro de la saison, c’est un œil tout ému de retrouver Delaune et sa nouvelle pelouse, après la période estivale…

Logo Red Star

stade de reims (1)

Une belle soirée estivale de football s’annonce dans un Delaune reverdi et paré de ses écrans aériens. Le rouge est à l’honneur pour le Stade de Reims et l’étoile du Red Star FC. Ces deux équipes veulent glaner des points en cette quatrième journée de ligue 2. Les valeureux visiteurs confisquent le ballon et la défense champenoise semble fébrile. Mais à l’image d’un Baldé, nouvel attaquant au numéro neuf, et du TGV rémois, Fortes, les Rouges et Blancs pétillent enfin. Le bouchon saute à la 26e minute sur un corner d’Oudin repris, comme au billard, par Da Cruz, puis Weber, notre capitaine. Le Stade est arrosé, 1-0. Le Red Star bénéficie d’un beau coup franc, mais Carrasso veille à la cuvée. Baldé se fait faucher alors qu’il partait, tel un héros, seul au but. Le carton jaune est timide… Aux jardiniers d’arroser cette magnifique pelouse hybride à la mi-temps.

Rafraîchis, les Stadistes repartent sur un rythme échevelé. La tête croisée de Baldé lorgne d’un cheveu le poteau droit. Le public debout, s’incline devant le caprice du ballon. Allez les Rouges. Profitant d’un contre, l’attaquant audonien Ngamukol égalise, 1-1, sous un ciel étoilé. Delaune gronde. La défense locale tremble, nos vieux démons ressurgissent… Empreint d’un bel esprit collectif, le salut vient d’une frappe tout en contrôle de Traoré, 2-1. Qui ne saute pas n’est pas Rémois, allez ! Les trois points sont empochés. Les hommes de Zacharian nous adressent une salve d’applaudissements, tandis que les tondeuses ronronnent déjà. Mon compère Daniel s’exclame : « C’est vrai qu’elle a déjà poussé depuis tout à l’heure. » Ne coupons pas l’herbe sous le pied aux joueurs du Stade de Reims qui remontent ce soir à la cinquième place. Vive la pelouse !

 

 

 

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *