Hema Marcherla « La brise qui monte du fleuve »

Neela est une jeune indienne qui vit dans le village de Gangapur. Ses parents aimants organisent par tradition son mariage arrangé avec Ajay, un indien de Londres, qui ignore ostensiblement sa fiancée.

Débarquée dans la capitale anglaise, les rêves de Neela d’un possible amour naissant s’effondrent. La voilà à la merci de sa belle-famille et de son mari ivrogne, brutal et volage.

Au bord du gouffre, elle saisira son indépendance par le travail malgré ses démons qui ne cessent de la hanter.Neela réussira à s’affranchir et à goûter à la liberté d’exister et de penser.

Sur les rives du Manjira, la brise lui apportera le souffle de vie qu’elle avait tant cherché.

Très beau livre où se mêlent la poésie de l’écriture et le caractère inéluctable des évènements. Les sentiments  à fleur de peau oscillent entre le désespoir et le désir de liberté. La brise  du fleuve nous emporte dans un tourbillon d’espérance. Premier roman prometteur.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *