Éliette Abécassis « Sépharade »

 

Sépharade modifié SepharadeAvec Éliette Abécassis, nous entrons dans le cercle des Juifs séfarades*. Qui sont-ils? Chassés d’Espagne en 1492, par l’Inquisition, ils se sont réfugiés au Maroc. Lors de la création de l’état hébreu, en 1948, attirés par la terre promise, ils ont émigré par vagues. Mais Ben Gourion et Golda Meir, ashkénazes*, les détestaient. Les gouvernants, en lutte contre les Arabes, craignaient de ternir l’image occidentale du pays. Parqués en plein désert, ces juifs marocains se sont révoltés contre leur dure condition sociale en 1959. En France, au contraire, leur image joyeuse leur permettait de relever la tête. Les Séfarades sont attachés par des liens puissants avec leur famille; le sentiment de culpabilité est privatif de liberté. Leur parole est liée au temps qui passe. Ils sont conscients que l’armée israélienne, en assurant la survie du peuple juif, offre une solution de repli aux juifs de la diaspora. « Écoute, Israël… L’achèvement de la quête spirituelle, c’est la libération de l’être dans la lumière et la vérité » dit la Bible. Mais où sont les origines de la laïcité? La pensée laïque vient des marranes*, dont Montaigne est l’illustre représentant. Les marranes, ou juifs convertis de force ont développé un relativisme humaniste, éloigné de la pensée dogmatique.

Le livre d’Éliette contient toutes ces réflexions. Je n’ai jamais tant appris sur les Juifs qu’en lisant la Bible… et les livres d’Éliette! Je vous remercie pour ce livre, Éliette. Vous m’avez fait vivre en compagnie des Sépharades, et ce fut un moment de bonheur!

* Les séfarades (parfois orthographié sépharades) étaient des juifs originaires du pourtour méditerranéen parlant le ladino. Ils durent quitter la péninsule Ibérique au XVe  siècle.

* Les ashkénazes étaient des juifs originaires des pays d’Europe centrale, orientale et septentrionale. Avant la Shoah, ils représentaient 90% du nombre total des juifs et parlaient, concurremment avec la langue de leur pays de résidence, le yiddish.

* Les marranes étaient des juifs d’Espagne ou du Portugal convertis de force au catholicisme; ils continuaient à pratiquer en secret leur religion.

 

 

 

 

 

 

 

 

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *