La remontada de Reims contre Amiens

L’ŒIL DU SUPPORTER

Samedi 2 mars 2019

27e journée de Ligue 1 Conforama 2018-2019

Stade de Reims (6e à 41 points) – Amiens SC (17e à 24 points)

Z1835

Samedi, les Rémois ont enchainé sur un onzième match sans défaite en championnat en partageant les points face à Amiens. Comme à l’accoutumée, notre fidèle supportrice et écrivain Marie-Agnès était présente et vous fait le récit de la dernière rencontre des Rouge et Blanc, comme elle l’a vécue depuis les tribunes de Delaune…

« Nous n’irons pas en pèlerinage »

Souvenirs, souvenirs. Stade Auguste Delaune, ce 19 mai 2017, Amiens scelle sa première montée en Ligue 1 de toute son histoire. Le match est quasi plié par un nul 1-1, lorsqu’à la 95minute, précisément à la dernière seconde du temps additionnel, Bourgaud marque le but de la victoire et de la montée. Une vague amiénoise déferle sur la pelouse. Hitchcock n’aurait pas mieux filmé ! J’y étais et c’était beau à voir. Oui mais voilà, la machine rémoise est lancée et le coach de l’ASC, Christophe Pélissier, avoue : « Nous n’irons pas en pèlerinage ». Un autre enjeu, et de taille, démange tous les supporters rémois, celui de l’Europe. En cas de victoire, Reims grimperait encore et toujours. Allez les Rouge !

Pris au piège

Sur son flanc gauche, Zeneli se montre très remuant. Le Stade de Reims domine sans concrétiser. Les passes sont imprécises de part et d’autre. Le rythme est lent. De l’ennui plane. Il faut même opérer un changement de ballon, sans doute crevé… Amiens obtient tardivement son premier corner. Ghoddos fait de grands gestes pour finalement taper dans la pelouse. Gag ! Le rémois Foket se retrouve déséquilibré dans sa surface et fait une malheureuse faute de main. Penalty transformé pour l’ASC, 0-1 contre le cours du jeu. Le match piège s’annonce. Cinq minutes plus tard, un centre amiénois venu de nulle part et dévié par notre défense se loge par surprise dans la lucarne droite de Mendy. But ! 0-2. Un lourd silence s’abat sur Delaune. Franck, mon voisin supporter, espère un sursaut d’orgueil des Rouge et Blanc. 

La remontada

Le réveil des hommes de Guion tarde. Gros cafouillage dans le bloc défensif rémois, la correction du 3-0 n’était pas loin. Et le cinéma des Picards a d’ores et déjà débuté. Ils tombent comme des mouches et personne ne semble intéressé pour effectuer les touches. L’atmosphère s’électrise. L’anti-jeu amiénois est flagrant, triste exemple. Se montrer meilleur, telle est la seule arme pour nos Stadistes. Zeleni se bat comme un diable et centre pour Dia qui maarque. Buut ! 1-2. « Aux armes, nous sommes les Rémois, et nous allons gagner. » Sentant le danger, Amiens poursuit son infernal chiqué. Reims pousse. Cafaro ajuste une belle frappe toute en puissance. Buut de l’égalisation 2-2. Ils l’ont fait ! Delaune exulte de joie à l’annonce des six minutes de temps additionnel. Amiens ne tombe plus, étonnant ! Zeneli, encore lui, lâche un boulet de canon qui frôle le poteau droit. Cafaro enroule un beau coup franc, juste au-dessus. Dommage ! Didier loue la remontada de notre équipe tandis que le jeune Noah me confie son joueur préféré, Cafaro. La série de onze matches sans défaite continue, chapeau bas !

Marie-Agnès Girault-de Francqueville

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *