Les Verts de Saint-Étienne trop forts pour Reims

L’ŒIL DU SUPPORTER

Dimanche 21 avril 2019

33e journée de Ligue 1 Conforama 2018-2019

Stade de Reims (7e à 48 points) – AS Saint-Étienne (5e à 53 points)

Abdul-Rahman Baba

Fidèle à son habitude, notre écrivain et supportrice stadiste Marie-Agnès nous fait le récit de la dernière rencontre des Rouge et Blanc, comme elle l’a vécue depuis les tribunes de Delaune dimanche…

Une affiche de rêve

En ce jour radieux de Pâques, le Delaune des grands jours vibre pour cette belle affiche de nos Rouges contre les Verts de Saint-Étienne. Souvenez-vous de l’épopée des Verts de 1976 et de ce quart de finale d’anthologie où les Revelli, Larqué et Rocheteau propulsèrent tout un peuple en demi, puis finale de la coupe d’Europe ! Cet instant suspendu au firmament fut partagé par tous les amoureux du foot. Quarante-trois ans après, les Stéphanois visent encore et toujours l’Europe, talonnés de près par des Rémois affamés de points, toujours à l’affût. Lâchez les fauves !

Bévue et réalisme

D’emblée, la maîtrise du ballon est stéphanoise. Reims adopte le mode « défense ». Dia tente des débordements et Abdelhamid marque son territoire. Malgré tout, pertes de balle et transversales mal ajustées appauvrissent le jeu. Sur une surprenante relance au pied, Mendy sert « magistralement » Kazhri qui arme son tir rapidement. Notre malheureux portier ne peut capter, et Cabella se réjouit de pousser facilement le cuir au fond des filets. But ! 0-1 pour les Verts. Mendy boxe son poteau, de rage. Les Rouges et Blancs concèdent un excellent coup franc pour l’équipe de Gasset. C’est dans le mur, ouf ! Cafaro accélère dans son couloir gauche, centre pour Dia qui glisse, mais Oudin, idéalement placé, a le but ouvert pour égaliser. Le Stade retient son souffle. C’est largement au-dessus ! Non ! Le verdict à la pause est sans appel : rapidité, percussion et réalisme penchent pour les Verts.

Des Verts chanceux et dominateurs

Les intentions offensives virent enfin au rouge. Tous les supporters se sont levés sur une belle tête de Dia… Poteau ! Et sur un contre chanceux mené par Cabella, le meilleur buteur stéphanois, Khazri, adresse une frappe hasardeuse, détournée par Engels dans son camp ! But improbable. 0-2 pour les visiteurs. L’addition est lourde. Un cri désespéré s’échappe des tribunes : « ça foire de partout ! » Reims continue de pousser et le rythme monte d’un cran. Sur un bon centre au ras du sol d’Oudin, Dia reprend le cuir, mais c’est juste à gauche du but de Ruffier. Une lueur d’espoir traverse Delaune lorsque Chavarria marque, mais la vidéo confirme le hors-jeu. Les Rouges et Blancs n’obtiennent qu’en fin de match leur premier corner, symptomatique de la nette domination de l’ASSE. « Allez les Rouges ». Delaune ne lâche cependant pas son équipe et croit au miracle. Doumbia tente un puissant tir, en vain. Chavarria fait de nouveau trembler les filets, pris au piège du hors-jeu récurrent. L’ultime tête de Zeneli ne changera rien. Malédiction ou déconcentration rémoise, c’est au choix. L’Europe tend les bras aux Verts. Mais les Rouges n’ont pas dit leur dernier mot.

Marie-Agnès Girault-de Francqueville

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *