Les Rémois retournés comme des crêpes par Lorient !

Alors que les Rémois se sont inclinés d’une courte marge face au FC Lorient hier (0-1), stoppant ainsi une série de 11 matchs sans défaite, notre fidèle supportrice et écrivain Marie-Agnès vous fait, comme à l’accoutumée, le récit du dernier match des Rouge et Blanc…

« On y va avec de l’ambition. » Mickaël Landreau, le coach lorientais, donne le ton pour ce match du haut de tableau. Malgré les 16 points qui séparent les deux équipes, l’enjeu est de taille. Le Stade de Reims peut creuser l’écart et profiter des deux derniers faux pas des crocodiles nîmois à Ajaccio, puis au Havre. Et surtout les Stadistes auront à cœur de surfer sur leur vague de sept victoires d’affilée. Quant à Lorient, il reste en embuscade dans le wagon de tête. Tout droit venus de l’élite, leurs arguments offensifs sont réels avec la troisième meilleure attaque de Ligue 2. Que le meilleur gagne !

Les Rémois sont à l’offensive et Lorient enchaîne les mauvaises passes en ce tout début de rencontre. Le fougueux Diego centre pour son capitaine Da Cruz qui ajuste un joli tir, hélas contré. Mais les Merlus s’organisent et gagnent leurs duels du milieu de terrain. Ils pressent haut. Carrasso est à la parade sur une tête croisée et bien cadrée. Le ton est donné. Le match s’annonce serré. Le Stade subit et les visiteurs maîtrisent le cuir, sans se créer de nouvelles opportunités franches. Il faut attendre la demi-heure de jeu pour que Delaune retienne son souffle. Notre portier est indéniablement battu par un lob breton qui passe…à côté du but. Quelle occasion manquée pour les Noirs et Oranges ! Les Rémois défendent corps et âme. Les tirs manquent de précision. Le jeu est décousu. Soudain, Diego s’écroule dans la surface. Le penalty est aussitôt sifflé. Siebatcheu s’élance pour augmenter son compteur…et rate ! Aïe ! Toujours 0-0 à la pause.

La tension monte à Delaune. Le match peut basculer à tout moment. Reims est en manque de jeu constructif et court derrière le ballon, telle une âme en peine. Les Lorientais ont la main mise sur le cuir sans vraiment être incisifs. Les tentatives fuient le cadre jusqu’à cette lointaine frappe bretonne très appuyée obligeant Carrasso à la claquer en corner. Les supporters sentent le danger, d’autant que les Rouge et Blanc reculent. Les coups francs demeurent stériles de part et d’autre. Le suspens persiste, mais le jeu laisse à désirer. Sur une passe lumineuse de l’expérimenté Merlu Lemoine, le latéral droit Steven Moreira vient crucifier Reims en marquant à la 81 minute. 0-1 pour Lorient. Allez, dix minutes pour égaliser ou en mettre deux ! On y croit… ou pas. Lorient joue la montre et les esprits s’échauffent. Les Stadistes jettent leurs dernières forces à l’image de Métanire qui centre pour Chavarria, puis Kyei et enfin Ngamukol. Mais ça ne rentre pas et les Champenois s’inclinent, retournés comme des crêpes par les Bretons! Saluons toutefois que leur dernière défaite remonte au 13 octobre 2017 lors de la onzième journée de championnat. Ce n’est qu’un faux pas. Allez les Rouge !

Marie-Agnès Girault-de Francqueville

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *